03 août 2012

Séjour en Sicile - juillet 2012 - d'Enna à Syracuse (en passant par Piazza Armerina)

Séjour en Sicile - juillet 2012 - d'Enna à Syracuse (en passant par Piazza Armerina)
        

8 juillet 2012 : pour ce 2ème jour en Sicile (Résumé du 1er jour), nous quittons Enna en direction de Piazza Armerina, dans la Province d'Enna où nous comptons visiter la Villa romana del Casale (soit la Villa romaine du Casale), connue pour ses mosaïques, et qu'il ne faut surtout pas manquer, avant de rejoindre Siracuse.
        

    
La province d'Enna est très agricole. Tout au long du chemin, la campagne est parsemée de champs où les récoltes ont été faites, mais peu d'élevage. Et pendant une bonne partie du parcours, nous avons une belle vue sur l'Etna (la meilleure de tout le séjour à vrai dire).
      


            

Sur la route, nous avons prévu de faire un arrêt au Lac de Pergusa, qui se trouve à quelques kilomètres au sud d'Enna, sur la route pour Piazza Armerina. C'est le seul lac naturel de Sicile.
         

           
A notre grande surprise, nous tombons sur un grand rassemblement de Fiat 500 ! En effet, le Lac de Pergusa est entouré par un circuit automobile (et de quelques décharges immondes dans un cadre de verdure...). J'aime bien ce type d'imprévu.

De ce que nous comprenons, il va y avoir une course de Fiat 500, et on nous invite à aller admirer les véhicules qui s'installent après leur inscription sur le circuit, pendant que les joggeurs finissent leur jogging du dimanche sur le circuit en plein soleil. Nous n'aurons pas le temps d'attendre la course, mais rien que de voir les centaines de Fiat 500, c'est impresionnant.
    

       
Après quelques photos (enfin une centaine, il faut dire que pas mal de Fiat 500 étaient customisées), nous reprenons la route, et arrivons à Piazza Armerina vers 11h.
Piazza Armerina ressemble à toutes les villes de Sicile, avec ses habitations de couleur brun, orangé, et or au soleil, construites en quinconce, dans une espéce de désordre organisé. Les rues de la vieille ville sont étroites, ce qui permet d'avoir de l'ombre et donc de la fraîcheur.
       

          
Nous décidons de visiter la vieille ville (ou quartier médiévial) qui s'étend autour du Duomo, (soit de la cathédrale baroque) et d'y rester pour le déjeuner. Nous sommes dimanche, et pas mal de choses sont fermées, mais la ville vaut vraiment le détour.

Nous ne pourrons pas visiter la cathédrale, car c'est l'heure de l'office, et je me refuse de visiter en touriste alors qu'il y a une messe dans une église (et ce même si une personne, nous invite à rentrer). Donc vous n'aurez que des vues extérieures des églises croisées lors de notre balade en ville.
La cathédrale a été construite sur une ancienne église du XVème siécle, et à côté se trouve le palaisTrigona.
       


      

Le centre historique comprend quasi plus d'édifices religieux que de restaurants ;o). Leur style est la plupart du temps baroque. Malheureusement beaucoup ne sont pas entretenues, et non visitables.

Eglise face au théatre, dont je ne me souviens plus du nom.
      

A gauche : l'église San Rocco - à droite : l'église San Anna avec sa façade convexe.
          


     

Après le déjeuner, direction l'incontrounable Villa romana del Casale, la principale raison de notre venue à Piazza Armerina.

             
Cette villa romaine daterait du IIIème - IVème siécle. Après avoir été détruite et enfouie, elle a été redécouverte au XIXème siècle et mise en valeur. Elle est immense et s'étend sur une superficie de 3500 m2.
Elle est, depuis 1997, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, et on comprends très vite pourquoi. Chacune des pièces à un sol en mosaïque superbement conservé, de vrais tableaux à couper le souffle.
La villa est en rénovation actuellement. Elle avait été recouverte d'une armature vitrée de type serre, qui en rendait la visite insupportable (et puis c'était assez moche, comme vous le verrez). Avec le classement de l'Unesco je suppose, cette armature est retirée pour être remplacée par un "abri" reconstituant les murs de l'ancienne villa et surtout donnant de l'air, de l'ombre et donc de la fraîcheur.
Le parcours de visite est bien réalisé, ce qui permet de profiter des magnifiques et même somptueuses mosaïques. Cela manque peut-être un peu d'explication par contre.
La visite coûte en principe 10 euros par personne (cela le vaut), mais exceptionnellement le jour de notre visite l'entrée était gratuite.

      
           

A gauche : la Sala del Circo (salle du cirque),
dont la mosaïque représente vraisemblablement le circus maximus de Rome d'après les guides.
On y voit un course de chars, des chevaux, la foule...

A droite : la Sala della Piccola caccia (salle de la petite chasse).
       

Détail de la mosaïque de l'Ambulacro della Grande Caccia (Promenoir de la Grande chasse)
C'est un immense couloir long de 66 m, dont le sol représente une grande chasse aux animaux sauvages,
qui sont transportés par bateau à Rome afin de participer aux spectacles du cirque.
     

La mosaïque de l'Ambulacro della Grande Caccia (Promenoir de la Grande chasse)
       

Un autre détail de la mosaïque de l'Ambulacro della Grande Caccia (Promenoir de la Grande chasse).
       

Détail d'une des mosaïques du Triclinium.
        

Le Triclinium, qui n'a pas encore été rénovée et qui est une véritable serre, mais qui devrait disparaître.
      

Après la visite et une pause glace pour se rafraîchir, nous reprenons la route pour traverser la campagne Sicilienne, jusqu'à Siracuse notre prochaine étape (où nous séjournerons 5 jours). La partie Sud-Est est celle qui nous a le plus plu. Le hic, j'avais mal réglé le GPS, et nous avons repris la voie rapide après Caltagirone !
       


Logement : 
       
Not-Art aparthotel
- réservé sur Booking.com. A Siracuse.
Nous avions un appartement en plein coeur d'Ortigia, soit le quartier historique de Siracuse. Appartement moderne, et très chouette avec un étage et 2 salles de bain. A l'étage, un grand lit, mais pas d'autre lit, le reste du couchage se fait en canapé-lit (c'est moins confortable malheureusement). Le rez-de-chaussé comprenait une petite cuisine et un coin salon (avec un des canapé-lit). C'est propre et agréable.
Le petit déjeuner n'était pas compris.
Nous avions réservé via l'hôtel une place de parking dans Ortigia à quelques pas de l'appartement, car dans Ortigia si vous n'étes pas résident impossible de se garer. Il n'y a qu'un parking public et payant à la sortie d'Ortigia - peu pratique.

Restaurant :
      
A Piazza Armerina : dans le quartier historique à quelques pas du Duomo : le Floresta, via floresta.
La salle du restaurant se trouve à l'étage, la cuisine est simple et bonne. Il y a une belle vue sur l'arrière du Duomo.

A Siracuse : en bordure de mer dans Ortigia (partie moins touristique), nous dînons au Estia, Via L. della Ganca, 5.
Il se trouve sur le bord de mer, sur la route qui fait le tour d'Ortigia.
Pas le meilleur restaurant d'Ortigia, certes, mais la cuisine est simple et bonne, avec un accueil très sympa.
      

Pour conclure, ce 2ème billet sur la Sicile :
Il ne faut pas manquer la visite de la Villa romana del Casale, et aussi en profiter pour faire au moins un tour dans Piazza Armerina.

Lien vers les autres billets :

7 juillet 2012 - Enna et le centre de la Sicile
8 juillet 2012 - d'Enna à Siracuse (en passant par Piazza Armerina)
9 juillet 2012 - Siracuse : Ortigia et la nouvelle ville
10 juillet 2012 - Noto et la côté Sud-est
11 juillet 2012 - l'Etna
12 juillet 2012 - Siracuse grec
13 juillet 2012 - Scicli
14 juillet 2012 - Agrigente et la Scala dei Turchi

15 juillet 2012 - Sélenonte et traversée de la Sicile vers Erice

16 juillet 2012 - La via del Sale de Trapani à Marsala

17 juillet 2012 - Escapade à San Vito et 1ère visite d'Erice

18 juillet 2012 - 2ème visite d'Erice pour finir à Trapani

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine Chauvin.

Posté par Totchie à 07:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Séjour en Sicile - juillet 2012 - d'Enna à Syracuse (en passant par Piazza Armerina)

    Quel chance d'être tombé sur cette course de Fiat 500, elles sont trop mignones !! tu aurais du prendre en photos les décharges, on aurait compris votre désarois, car tes photos sont tellement belles que l'on croirait que tout est parfait ;o)
    Impressionant ces mosaïques qui ont traversées les siècles. ça devait être un vrai four dans les serres, pourtant cela donne de la légèreté aux vieux murs.
    J'attends la suite avec impatience !!
    bises

    Posté par Marielle, 03 août 2012 à 16:53
  • A nouveau très sympa, j'aime beaucoup ces villes typiques!

    Posté par prici, 22 août 2012 à 15:40
Poster un commentaire