11 septembre 2013

Séjour en Sicile - juillet 2012 - Sélenonte et traversée de la Sicile vers Erice

Séjour en Sicile - juillet 2012 - Selenunte et traversée de la Sicile vers Erice

15 juillet : Nous quittons Agrigente en direction d'Erice, où nous séjournerons quelques jours pour visiter la côté Est. Sur le chemin, nous ferons étape à Selinunte, un autre des gros sites archéologiques de Sicile.

Le début de route est le même que pour aller à Sciacca, où nous ne nous arrêtons pas une nouvelle fois. Par contre, notre GPS ne connaît pas Selinonte (Selinunte) malgré différentes écritures... nous verrons donc sur place.

Sur la route nous croisons plusieurs villes, et je dirais que vu de la route les villes de Sicile se ressemblent pas mal. Ici une vue prise de la voiture de la ville de Siculiana.

Puis c'est la campagne, mais de ce côté, elle est peu intéressante et ne vaut pas la campagne entre Enna et Siraccusa, et celle que vous verrez en fin de billet. Mais on notera que nous arrivons dans une région viticole.

Enfin nous arrivons à Sélinonte (ou Selinunte), qui est notre visite du jour. La ville et le site archéologique se trouve en bord de mer, mais il fait bien trop chaud ce jour pour profiter de la fraîcheur de la mer.

Sélinonte, ancienne colonie grecque fondée vers 628 avant JC, était autrefois l'une des villes les plus riches et les plus puissantes du monde avec un nombre de temples impressionnants.

Le site archéologique est énorme. Contrairement à la Vallée des Temples d'Agrigente, il est plus long de le visiter à pied et difficile en pleine chaleur car entre les temples on trouve très peu de point d'ombre. Par contre, moyennant un petit supplément au billet d'entrée, il est possible d'emprunter des navettes afin d'accèder plus rapidement qu'à pied aux autres parties du site.

Surtout apporter de l'eau, il n'y avait pas à l'époque de magasins proches, même au niveau de billet qui vendaient des boissons ou de l'eau, et vous n'en trouverez pas non plus sur les différentes parties du site.

 

Vue la chaleur écrasante et surtout parce que nos filles en ont un peu assez des ruines et des temples... nous ne visiterons que les temples de la partie Est et accessible à pied depuis l'entrée du site et la plus petite des parties du site.

A droite après l'entrée du site, vous devrez emprunter un chemin de pavés, peu ombragé, afin d'arriver aux temples de la partie Est. 

 

Le premier temple que vous trouverez est le Temple Oriental (Tempio E de la carte), l'un des plus impressionnant du site car reconstruit en 1957. Ce Temple oriental était consacré à Héra et sa construction daterait du 5ème siècle avant JC.

Le Temple oriental est plus grand que les temples de la Vallée des Temples d'Agrigente, et comme vous le verrez après, les deux autres en ruine à côté devaient être encore plus impressionnant vu la grandeur des têtes de colonne.

Juste à côté du Temple oriental, s'étale d'abord les ruines du Temple F. Ce dernier est complètement en ruine, mais on sait qu'il était consacré à Athéna. D'après la taille des morceaux de ce temple, on sait aussi que c'était le plus petit des 3 temples.

Passé les ruines du temple d'Athéna, on arrive aux ruines du Temple G, qui était au vu de la taille des têtes de colonne, le plus impressionnant. Je vous laisse apprécier la taille de ces dernières avec comme référence mon mari qui fait dans les 1,80 m ! Il parait bien petit au final ;o).
Les colonnes faisaient d'après les guides presque 3,5 m de diamètre sur plus de 16 mètres de haut ! ça force le respect des architectes et ouvriers de l'époque.
Le Temple G était vraisemblablement dédié à Apollon.

Depuis l'arrière du Temple Oriental, vous pourrez apercevoir l'Acropole en bordure de mer, mais nous nous arrêterons là, il doit être au alentour de 12 h - 12h30, et la chaleur en ce mois de juillet est intenable. Et nos filles ont faim.

J'avoue aujourd'hui que je regrette de ne pas avoir poussé pour aller visiter l'acropole, mais comme il n'y avait pas moins d'acheter à boire, c'était difficile. Ci-dessous, c'est une vue de la campagne depuis les Temples de l'Est, c'est bien plus plat que du côté d'Enna.

Comme je vous le disais il était l'heure du déjeuner, nous nous sommes donc dirigés vers la ville proche du site... mais un des imprévus de ce périple auquel nous n'avions pas pensé : nous étions dimanche. Tout est fermé en dehors du restaurant face au site qui ne nous inspirait pas.

Nous avons donc poussé jusqu'à Castelvetrano, plus au nord sur la route. Là aussi pas restaurants ouvert en centre ville... ce n'est qu'en sortant de la ville que nous avons trouvé une pizzeria d'ouverte. Elle non plus, ne payait pas de mine, mais nous n'allions pas faire la fine bouche.
Au final ce fût une bonne surprise. Comme quoi la décoration ne fait pas le restaurant :o)

Nous reprenons enfin la route. Je ne me souviens plus du nom de la ville ci-dessous, mais la campagne après Castelvetrano est devenue plus intéressante.
C'est une région viticole en partie...

d'élevages de moutons,...

et de culture de céréales.

Même si très aride, cette partie entre Castelvetrano et Ummari est plus agréable et intéressante.

Enfin, nous voici en vu de notre point de destination du soir, soit Erice que l'on aperçoit en haut de la montagne. Je ne vous en parle pas tout de suite, car nous venons juste d'arriver, mais pour tout vous dire nous sommes retournés 2 fois visiter Erice. Là aussi un de nos coups de coeur.

Après nous être installé dans notre "appartement-gîte" de l'hacienda agricole où nous passerons plusieurs nuits, avec le regret de ne pas y rester plus longtemps, nous partons à la recherche d'un restaurant pour dîner du côté de Bonagia, où le soleil se couche.

Surprise, ce soir là c'est la fête, quelques artisans (le temps d'acheter un plat en faïence locale) et stands d'associations... mais surtout nous y trouverons des stands de gourmandises, dont celui d'un pâtissier local qui faisait en délicieux gâteau avec un biscuit à l'amande, une crème à la ricotta, chocolat... ha si j'avais la recette !

Ce fût l'occasion de goûter un des plats typiques de la région et découlant des influences arabes dans la région le couscous de poisson, un des plats typiques de Trapani, et à ne pas manquer. Ce dernier était ici à la sardine. Il faut dire qu'il devait y avoir quelques choses avec la sardine, car tous les plats salés étaient constitués de sardines.
Ce n'était vraisemblablement pas le meilleur couscous de poisson que l'on peut déguster en Sicile, mais de par l'ambiance et la convivialité, il était excellent.

 

A gauche : couscous de poisson
A droite : cannoli siciliens à la ricotta, cassatelle et le dernier dont j'ai oublié le nom

Voilà je termine ce billet sur le couché de soleil de Bonagia, et sur les oranges que nous avions chaque jour aux gîtes.

Logement :

Azienda agrituristica Tenuta Pizzolungo

C'est une exploitation agricole qui propose la location de gîtes au milieu de l'Hacienda. Franchement, nous y serions bien restés plus longtemps. Nous étions au coeur de champs d'oliviers et d'orangers avec permission pour les enfants de ramasser des oranges si elles le voulaient.
Le gîte - appartement que nous avions loués était splendide, propre et assez grand. Nous prenions un petit déjeuner copieux dans une salle de la maison principal avec bien évidemment un jus d'orange frais tous les matins.
L'appartement disposait d'une cuisine, qui aurait permis de faire la cuisine, mais tout proche on trouve à Bortegia (au nord sur la route côtière) un traiteur qui fait des bons petits plats dont les fameux arrancini.
Tarif : 140 euros pour 4

Restaurant :

Midi : Pizzeria à la sortie de Castelvetrano
Les prix étaient corrects, pas de la grande restauration, mais c'était bon et bien servi, et l'accueil est sympa.
Vous me direz pour un dimanche, vu que c'est le seul restaurant ouvert que nous avions trouvé : c'était déjà pas mal

Dîner à Bonagia : stand de la fête locale : couscous de poisson et pâtisseries siciliennes

Lien vers les autres billets :

7 juillet 2012 - Enna et le centre de la Sicile
8 juillet 2012 - d'Enna à Siracuse (en passant par Piazza Armerina)
9 juillet 2012 - Siracuse : Ortigia et la nouvelle ville
10 juillet 2012 - Noto et la côté Sud-est
11 juillet 2012 - l'Etna
12 juillet 2012 - Siracuse grec
13 juillet 2012 - Scicli
14 juillet 2012 - Agrigente et la Scala dei Turchi

15 juillet 2012 - Sélenonte et traversée de la Sicile vers Erice

16 juillet 2012 - La via del Sale de Trapani à Marsala

17 juillet 2012 - Escapade à San Vito et 1ère visite d'Erice

18 juillet 2012 - 2ème visite d'Erice pour finir à Trapani

 

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine Chauvin, alias Sbc sur ce blog ou Macaronette et Cie sur mon blog de cuisine.

Posté par Totchie à 21:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Séjour en Sicile - juillet 2012 - Sélenonte et traversée de la Sicile vers Erice

    Merci pour cette découverte de la Sicile! De très belles photos qui nous font voyager!!

    Posté par prici, 03 février 2014 à 06:22
  • Bonjour!
    Je viens de découvrir votre blog en finalisant notre prochain voyage en Sicile ... Dans 2 semaines, pour 17 jours ... Merci !!! ... Pour toutes ces infos intéressantes!

    Posté par PatEric, 03 septembre 2015 à 18:39
Poster un commentaire