07 février 2014

Hong Kong loin des grattes-ciel... quoi que

Hong Kong loin des grattes-ciel... quoi que

A vrai dire on n'est jamais loin des grattes-ciel à Hong Kong, sauf dans certaines parties des nouveaux territoires, et pour les grattes-ciel je vous renvoie à mon précédent billet sur Hong Kong.

Non cette fois, pas de grattes-ciel (enfin sauf en fond), mais quelques images d'un endroit que j'aime particulièrement à Hong Kong, et où on mange du bon poisson, des bons crustacés..., soit le village de pêcheurs de Lei Yue Mun (鯉魚門), connu pour ses restaurants de fruits de mer et de poissons. C'est une des images du vieux Hong Kong, en pleine modernité.

Lei Yue Mun est le nom donné au village, mais aussi au canal entre Junk Bay et le Port Victoria, qui sépare l'île de Hong Kong de Kowloon. C'est un des passages vers la mer de Chine, d'où une ancienne installation militaire le fort de Lei Yue Mun transformait aujourd'hui en galerie d'art (mais nous n'y sommes pas allés... nos filles étaient trop contentes d'être un peu en bord de mer).

En prenant le MTR (soit le métro de Hong Kong très pratique et propre), on arrive à Lei Yue Mun en s'arrêtant à la station de Yau Tong (油塘), facilement reconnaissable en raison des personnages sculptés à sa sortie.

Arrivée à la station, il faudra encore compter une dizaine de minutes à pied pour apercevoir ce que j'appelerais la "stèle d'entrée" avec le poisson rouge. C'est comme cela que j'ai reconnu l'endroit la dernière fois.

Donc Bienvenue (Welcome") à Lei Yue Mun, où on n'a plus vraiment l'impression d'être à Hong Kong... J'avoue c'est reposant.

Mais bien évidemment, on reste à Hong Kong, et si on se retourne, on retrouve bien les grandes tours d'habitation.

Ce que j'aime avec ces photos, c'est qu'elles montrent bien comment en fonction d'un angle de vue, du choix de l'image, on peut montrer ce que l'on veut ;o) et faire croire ce que l'on veut : Hong Kong petit village de pêcheurs ou Hong Kong mégapôle aux immeubles gigantesques les uns sur les autres.

De l'autre côté du village, on trouve un port plus moderne... par contre, je ne pourrais pas vous dire ce que sont des espèces de grues, drageurs de fond ou colone de forage ? Mais elles sont énormes face aux petites barques ou petits bâteaux à moteur.

Bref, là n'est pas l'intérêt de la visite.

En avançant vers le village ne vous contentez surtout pas du petit marché couvert, qui se trouve dans le prolongement du poisson rouge, vous seriez assez déçus, car c'est une infime partie des marchands de poisson.

En allant plus loin et en descendant quelques marches, tout d'abord on trouve des petits restaurants tout venant et des petits commerces de tout et de rien... quincaillerie, ustensiles de cuisine de base, superettes...

Seaux de tofu

A partir de là, tout se passe sur la droite, où on trouve les étals de poissonniers. Crustacés, molusques, poissons en tout genre... même si on ne compte pas y faire ses courses ou y manger... on y voit des variétés que l'on ne trouve pas chez nous.

Je ne pourrais pas vous dire comment s'appelle le coquillage du 2ème aquarium du bas avec le grand pied ou siphon, mais je peux vous dire que c'est excellent cru en sashimi. Dans les aquariums, vous aurez peut-être reconnu : en haut à gauche des bernards l'hermite à côté des limules, des crabes au centre, et des seiches dans l'aquarium en bas à droite.

Comme je vous le disais, on trouve de tout dans ces aquariums, même des limules, comme ci-dessous. Mais cela ne se mange pas, enfin en tout cas c'est ce qui nous a été expliqué par le vendeur.

Des petits crabes violet-saumon que nous avons testé, et des sortes d'ormeaux révant (et on les comprend) de se faire la malle.

et des cigales de mer (testés aussi)

La grande majorité des poissonniers se trouvent dans des allées couvertes, où on trouve autant de restaurants que de poissonniers. A toute heure, on vous accostera gentiment si vous vous arrêtez trop longtemps devant un étal, pour vous proposez de choisir votre produit, que l'on pourra vous faire déguster dans un des restaurants.
Les restaurants prétendent sur leur devanture ne pas être affiliés avec certains poissonniers, pourtant les poissonniers vous emménerons vers leur restaurant associé ;o)

Après avoir fait notre tour des étals, nous avons arrêté notre choix sur certains produits, et nous sommes laissés entraîner par le vendeur vers un restaurant.
Arrivé dans le restaurant, on nous a demandé comment nous souhaitions la préparation de nos crustacés, soit le plus simplement du monde afin de pouvoir avoir le goût de la chair... Franchement, ce fût un régal, cuit et épicé juste ce qu'il faut pour avoir le goût du produit.

Gambas géante.

Crabe bicolore

Cigale de mer

Passer les poissonneries, on entre dans le village à proprement parler.

Et là comment dire... il n'y a pas vraiment d'architecture, ou de maisons traditionnelles comme on pourrait l'entendre chez nous, c'est plus un dédale de maisons ou logements construits sans trop de régles, quasi les unes sur les autres.
C'est un quartier vraiment "amusant", et il faut s'y perdre de ruelles en ruelles, pour en découvrir les facettes et les côtés très insolites.

De-ci de-là, on trouve au détour d'une ruelle ou sur une maison, un petit temple ou objet religieux.

 

Une chose amusante dans ce dédale de ruelle, c'est que l'on découvre vite que les maisons sont vraiment petites, ce qui poussent leur habitant à ranger certaines affaires dehors... et comme en Italie de faire sécher le linge dehors.

Et parfois à des endroits très inattendues...

Le village comprend bien évidemment quelques commerces, et en faisant attention, on découvre dans certaines arrières salles de boutique, des salles de jeu de mahjong.

 

Juste pour le plaisir, une petite affichette à la chinoise, j'adore la façon dont ils présentent et s'excusent du dérangement pour les travaux.

En poursuivant le chemin le long de la côté, on atteint un petit temple dédié à Tin Hau, soit dédié à Mazu : déesse de la mer et des pêcheurs.

Ce temple a été totalement restauré depuis ma dernière visite. On dirait presque un temple moderne.

Ci-dessous le temple en 2007, à l'époque sans toit et avec des peintures très défraichies.

Et la même partie du temple en mars 2013.

Depuis le temple, on a une jolie vue sur le village, sans grattes-ciel...

... et dès que l'on prend un autre angle, on retrouve les grattes-ciel de l'île de Hong Kong de l'autre côté du canal de Lei Yue Mun.

Passé le temple, le village continue et on trouve une mini "plage". Enfin, pas le genre de plage où vous étaleriez votre serviette... trop de caillou et morceaux de verre, mais suffisamment intéressante pour y découvrir quelques coquillages et y voir passer les bâteaux de transport, et pour que quelques pêcheurs s'installent pour pêcher.

Plus on s'éloigne et plus les maisons deviennent rudimentaires.

Et voilà, nous n'avons pas été plus loin, mais nous aurions pu... peut-être pour une prochaine escale à Hong Kong.

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine Chauvin, alias Sbc sur ce blog ou Macaronette et Cie sur mon blog de cuisine.

Posté par Totchie à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Hong Kong loin des grattes-ciel... quoi que

    superbe reportage, bravo....

    Posté par jacre, 07 février 2014 à 21:19
Poster un commentaire