09 mai 2015

Hiroshima (広島市) - avril 2015

Hiroshima (広島市) - avril 2015

Notre grand voyage de 2015 est le Japon.

Comme je vous l’avais annoncé sur mon blog culinaire, je vais tenter d’accompagner mes billets des recettes rapportées du Japon par des billets sur nos diverses étapes lors de notre voyage au Japon, ou vice versa.

Notre périple au Japon a duré 14 jours entre Hiroshima et Tokyo. 14 jours (enfin 13 jours réellement puisqu'il faut compter la journée de déplacement entre Tokyo et Hiroshima) c’est long, mais c’est au final extrêmement court pour visiter en profondeur ce magnifique pays. Il a fallu faire des choix pour ne pas s’éparpiller.
13 jours pour tenter de voir un maximum de choses, tout en ne se faisant pas d'illusion, nous ne verrons rien, enfin si peu ! Et puis surtout, l'idée n'était pas de courir de sites en sites, mais de prendre le temps de voir des lieux qui nous donnaient envie, enfin quelques uns d'entre eux seulement. Le Japon est tellement riche.

Arrivée à Tokyo vers midi, nous avons directement pris le train pour Hiroshima (soit environ 5 heures de train via la gare de Tokyo par le Nozomi (train express)). Hiroshima fût notre 1ère étape de notre périple japonais, plus un point de chute qu'une ville à visiter.
Notre voyage n’a donc commencé réellement que le lendemain et sous la pluie ! Notre hôtel était situé à 10 minutes à peine à pied du Parc du mémorial de la Bombe A… et commencer nos visites par cela un jour de pluie, comment dire, cela peut entamer le moral.

Cependant on ne peut pas rester quelques jours dans une ville sans en voir un minimum, surtout à Hiroshima, c'est tout de même une ville malheureusement plus que chargée d'histoire.

Hiroshima (広島 - "Grande île"), capitale de la préfecture d'Hiroshima et ville la plus importante de la région de Chūgoku, est située sur la côte nord de la mer intérieure de Seto, sur l'île de Honshū. Ses origines se situent entre la fin du 6ème siècle et le début du 7ème siècle.
Peu connue pour son château Hiroshima-jô (広島城 - dit "château de la carpe") que nous ne verrons pas d'ailleurs, elle est surtout tristement célèbre pour être avec Nagasaki, l'une des 2 villes détruites en août 1945, par le largage d'une bombe atomique.

Notre hôtel était à 5 minutes à pied du Parc du Mémorial de la Paix, et à 10 minutes du tramway, impossible de ne pas y aller.

Mais tout d'abord, Hiroshima est une ville moderne.

 

Comme je l'indiquais impossible de ne pas aller au Parc du mémorial de la Bombe atomique. Très facile d'accès depuis la gare par le tramway, qui vous dépose tout près du dôme de Genbaku.

Parc du Mémorial de la Paix - (平和公園 Heiwa-kōen)

C'est un endroit particulièrement émouvant et serein. Comme nous sommes restés 2 jours à Hiroshima, nous aurons l'occasion de voir le parc sous la pluie et la grisaille et le lendemain sous le soleil ! Je ne vous le conseille pas par jour de pluie, question de garder le moral !

Pour l'histoire le 6 août 1945, à 8h15 du matin, Hiroshima fût détruite en quelques secondes par une bombe atomique. Le souffle de l'explosion atomique rasa les bâtiments et les jardins. Plus de 250 000 personnes mourront ce jour là dans l'explosion, sans compter ceux qui décéderont des suites de l'exposition aux rayons ionisants.

La plupart des monuments commémoratifs liés à la bombe atomique sont dans et aux alentours du Parc du Mémorial de la Paix. Leur accès est gratuit sauf pour le Musée de la Paix (ci-dessous - malheureusement en rénovation lors de notre séjour - enfin heureusement aussi car pour en avoir vu des images dans un livre, cela n'aurait pas été une visite à faire avec mes filles, sauf à vouloir les empêcher de dormir pour les 10 prochaines années).

Le "Mémorial de la Paix d'Hiroshima" a été déclaré au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1996, malgré les controverses américaines et chinoises.

Dôme de Genbaku (原爆ドーム Genbaku Dōmu)

C'est le symbole d'Hiroshima et de ce parc.

Il s'agit des restes du palais préfectoral de la promotion industrielle conçu par un architecte tchèque en 1915. C'était un édifice en brique à trois niveaux doté d'une partie centrale à cinq niveaux surmontée par une coupole elliptique à armature d'acier, revêtue de cuivre.
Aujourd'hui ses ruines sont devenues le symbole de la bombe atomique. L'explosion de la bombe atomique a eu lieu quasi au dessus de ce bâtiment, et pourtant ses murs sont quasi intacts. Ils sont bien évidemment renforcés aujourd'hui pour éviter avec le temps que le bâtiment ne s'éffondre.

A l'origine, il n'aurait pas dû être conservé, au Japon chaque espace doit être utile, mais au final il a été conservé à titre symbolique et de mémoire.

 

   

Hall du mémorial national de la paix d'Hiroshima pour les victimes de la bombe atomique (国立広島原爆死没者追悼平和祈念館, kokuritsu hiroshima ganbaku shibotsusha tsuitō heiwa kinenkan)

Avant l'entrée du Hall qui se trouve en descendant quelques marches, on trouve une sculpture représentant une horloge marquant l'hypocentre de l'explosion de la bombe et indiquant l'heure de 8h15.
Tout autour ont été déposé des débris de tuiles, murs... de l'époque de l'explosion.

Le Hall du Mémorial de la Paix, conçu par l'architecte Kenzo Tange, est dédié à la collecte des noms et des photographies des personnes décédées dans l'explosion. L'entrée du musée descend dans une salle circulaire représentant la vue autour de l'hypocentre après l'explosion. c'est un espace qui inspire le recueillement. Là encore si vos enfants parlent anglais cela peut être un endroit impressionnant puisqu'on peut y voir des vidéos où des textes d'enfants racontent leur histoire au moment de l'explosion. 

C'est aussi un centre de rechercher des personnes étant morts ou ayant survécu à l'explosion. J'ai volontairement flouté la photo.

Flamme de la paix (平和の灯, heiwa no tomoshibi)

Entre le dôme et le musée se trouve au centre du bassin, la flamme de la paix. Il est dit qu'elle ne sera éteinte que le jour où la dernière arme nucléaire dans le monde aura été détruite.

Cénotaphe du parc de la Paix (平和公園慰霊碑, heiwa kōen ireihi) inauguré en 1952, oeuvre de Kenzo Tange. C'est une arche en granit, où est inscrit la phrase suivante: « 安らかに眠って下さい 過ちは 繰返しませぬから » écrite par Saiga Tadayoshi, qui signifie « Repose en paix, car nous ne répéterons pas l'erreur ».

 

 

 Monument des enfants pour la paix (原爆の子の像, Genbaku no ko no zō)

Ce monument a été inspiré par la petite Sasaki Sadako, 11 ans, qui développa une leucémie.
Croyant dans la légende japonaise, qui veut que quiconque fabrique mille origamis de grue peut obtenir la réalisation d’un souhait, Sadako commença à plier inlassablement des feuilles de papier coloré.Au Japon, la grue est aussi le symbole de la longévité et du bonheur.

Malheureusement, elle mourût avant d’avoir terminé, après avoir tout de même confectionné 644 grues. Ses camarades de classe finirent la confection des grues en sa mémoire.

Depuis des centaines d’autres enfants, pas seulement japonais mais du monde entier, plient des origamis en forme de grue, symbole de paix qui sont déposés au pied du monument au haut duquel figure une petite fille, surplombant une cloche de bronze en forme de grue.

 

Tour commémorative en mémoire des étudiants mobilisés (学徒慰霊塔 gakutō ireitō)

Ce monument honore les 6300 élèves, qui avaient été réquisitionnés pour travailler dans les usines de munitions, et morts dans l'explosion.
A la base de ce monument se trouve une belle statue de Kannon avec laquelle on retrouve de nouveau des grues en origami.

 

Allez pour donner envie aux profs d'ici... Quelques élèves japonais en sortie scolaire dans le parc. Uniforme, mais surtout super calmes...

Tous ces monuments sont au sein d'un magnifique parc arboré, et très propre. Lorsque la météo le permet c'est un endroit très agréable.

 

Bien que nous soyons en avril... il n'est plus temps à Hiroshima pour les cerisiers en fleurs (sakura), mais on profite des autres fleurs.

 

Autre vision, il est aussi possible de se promener dans le parc la nuit, les monuments sont alors éclairés.

 

Sortie du parc et du centre ville, nous aurons l'occasion en partant pour Miyajima de voir la côté et surtout le port industriel d'Hiroshima.

 

Mais aussi de découvrir une partie des parcs à huîtres, une des spécialités d'Hiroshima.

 

A Hiroshima, on mange les huîtres sous toutes leurs formes possibles et imaginables : crues, cuites, grillées, marinées, fumées, sur batonnets (vendus sous vide en forme de sucette pour la route)... Bref, si vous aimez les huîtres vous serez servis.
Perso, même si j'adore les huîtres, je n'en ai pas testé localement... trop peur de finir aux urgences en raison de mon alergie :o( et de gâcher une partie du séjour, mais cela ne m'a pas empêché d'en rapporter. Et là je testerais :o)

Une autre spécialité d'Hiroshima est l'okonomiyaki, qu'il ne faut surtout pas manquer de goûter, sorte de crêpes à couches superposées.

 

A Hiroshima, on ne manquera pas le royaume de l'Hiroshima Okonomiyaki : Okonomimura (5-13 Shintenchi, Naka-ku, Hiroshima). C'est un immeuble de plusieurs étages dédiés quasi exclusivement à cette spécialité. Vous n'avez qu'à choisir le stand qui vous tente ou plaira le plus sur plusieurs étages !
Et vous ne pouvez pas vous tromper au vu des escaliers de l'immeuble :o)

 

L'okonomiyaki y est préparé à la demande et devant vous, rien de réchauffer que du frais ! On y mange au comptoir, directement sur la plaque chauffante.
Petite particularité, l'okonomiyaki ne se mange pas avec des baguettes, mais avec une petite spatule, qui permet de la couper et sert comme une cuiller.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Hiroshima Okonomiyaki : je vous invite à aller voir la recette que j'ai mis sur mon blog cuisine
et que j'ai rapporté d'Hiroshima :o)

Recette d'Hiroshima okonomiyaki

 Sites pour des infos sur Hiroshima :

- Visit Hiroshima : site de la ville d'Hiroshima en français
- Vivre le Japon : en français

Pour s'y rendre depuis Tokyo : le plus simple est de prendre le Nozomi depuis la gare de Tokyo (4 heures).

Pour circuler dans Hiroshima, rien de plus simple avec le tramway. Il est très simple à prendre toutes les stations sont indiqués en japonais, mais aussi en alphabet latin.
Les tarifs sont clairement indiqués sur la carte en anglais en fonction des zones. De plus, le chauffeur et le contrôleur de ticket sont toujours prêts à aider, et bien souvent ils parlent anglais.

Vous noterez que les chauffeurs portent des gants blancs pour conduire, et en plus ils disent "bonjour" et "merci" !. ça change de nos chauffeurs de bus, tramway et métro !!

 

Avertissement : Je n’ai nullement la prétention de tout savoir sur le Japon, je vous livre ici notre carnet de route, soit les lieux que nous avons visités. Je ne suis pas ni un guide touristique, ni une agence de voyage, alors inutile de me demander d’organiser votre séjour, de réserver des hôtels ou de vous indiquer d’autres adresses que celles que je donne ici.

Pour organiser votre propre voyage, je vous renvoie à l’office du tourisme du Japon à Paris ou aux très bons et nombreux sites webs spécialisés sur le Japon (Kampaï, Vivre le Japon… pour ceux que j’ai utilisé).

Ce n’est ici que notre carnet de route, pour le plaisir de partager.

Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine Chauvin, alias Sbc sur ce blog ou Macaronette et Cie sur mon blog de cuisine.

Posté par Totchie à 21:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Hiroshima (広島市) - avril 2015

    Merci pour ton "reportage" que j'ai suivi quasi en direct ! J'ai, en te lisant, l'impression d'avoir voyagé à Hiroshima avec vous ! J'adore ! Bisous

    Posté par Magloo, 10 mai 2015 à 00:20
  • Merci pour ce beau reportage complet . Très émouvant aussi le récit des grues de la petit fille . C’est sur que l’esprit et la mentalité sont bien différents de chez nous! Impressionnant! Bizzzz

    Posté par 4ine, 10 mai 2015 à 08:26
  • Merci pour ce très beau partage! La "visite" du parc devait être très émouvante....

    Posté par prici, 11 mai 2015 à 07:26
Poster un commentaire